Les accidents d'engins de chantier

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour : [vous identifier / personnaliser votre expérience].

Les accidents d'engins de chantier

Actualités
Les accidents d'engins de chantier

Creuser, charger, transporter... Ces opérations sont assurées par des engins adaptés dont la conduite et la manipulation ne s'improvisent pas. En effet les pelles, chargeuses ou autres tombereaux présentent des risques pour les conducteurs comme pour les piétons. Conduire en sécurité nécessite d'être formé et de respecter quelques règles, notamment de bien connaître son engin et l'environnement de travail.

Un nombre d'accidents stable, mais avec une gravité importante

Depuis une dizaine d'années, la sinistralité des accidents du travail enregistrée avec les engins de chantier est stable (avec par an en moyenne 1 000 accidents du travail avec arrêt, environ 150 accidents graves et une dizaine d'accidents mortels). Cette relative stabilité des accidents est à mettre toutefois en perspective avec l'accroissement important du parc matériel pour ces équipements.Cette tendance ne doit pas masquer la particulière gravité de ces accidents : un accident sur 100 dû aux engins de chantier entraîne en effet le décès (contre 1 pour 1 200 dans le cas des accidents toutes causes confondues). Le risque de décès dû aux engins de chantier est donc 10 fois plus élevé que pour les accidents du travail en général.

Quelles sont les causes d'accident d'engins de chantier ?

Les accidents d'engins de chantier peuvent être liés au conducteur, au matériel et à l'environnement.

Les causes d'accident d'engins de chantier liées au conducteur :

  • Un conducteur non formé
  • Un non connaissance du type d'engin,
  • Une charge haute ou instable,
  • Un défaut de guidage,
  • L'écrasement d'un piéton,
  • Le renversement ou basculement de l'engin,
  • La chute du conducteur lors de la montée ou descente de l'engin.

Les causes d'accident d'engins de chantier liées au matériel :

  • Un problème de freins,
  • Des roues dangereuses,
  • Une défaillance de l'hydraulique,
  • L'absence de protecteur,
  • Un incident de maintenance,
  • Une non-conformité du matériel.

Les causes d'accident d'engins de chantier liées à l'environnement de travail :

  • L'état du sol et du sous-sol,
  • Le manque de visibilité,
  • La disposition des lieux de travail,
  • Un stockage dangereux,
  • Le contact avec une ligne électrique,
  • Un éboulement.

Comment éviter les accidents d'engins de chantier ?

  • Former le personnel : la conduite des engins de chantier ne doit être confiée qu'à des conducteurs ayant reçu une formation engins de chantiers adéquate. Cette obligation s'applique à tous les conducteurs y compris aux intérimaires ou autres salariés occasionnels.
  • Utiliser du matériel en bon état : un matériel en bon état de fonctionnement constitue le préalable à toute démarche de prévention. Dans les faits, cela se traduit par la mise à disposition par l'employeur d'engins de chantier conformes à la réglementation et bien entretenus. En outre, chaque conducteur doit s'assurer du bon état général de son engin avant chaque prise de poste. Les engins de chantier sont également soumis à des vérifications et examens définis par la réglementation. L'objectif de ces vérifications est de déceler toute détérioration ou défectuosité susceptible de créer un danger. Pour les engins de chantier la périodicité des vérifications générales périodiques est de 12 mois, ramenée à 6 mois pour la partie levage d'un engin de chantier s'il en est équipé.
  • Utiliser un engin de chantier adapté : le choix d'un engin adapté au travail à réaliser constitue une obligation de l'employeur. Cette notion d'adaptation se matérialise par la prise en compte de la notice d'instructions du constructeur (en particulier, la description de l'usage normal de l'engin et les contre-indications d'emploi qui doivent y figurer), du gabarit, du poids et des capacités de l'engin, des conditions de circulation (pente, dévers, résistance du sol, gabarit), de la présence de réseaux aériens ou enterrés, de la présence de piétons dans les zones de travail, de l'environnement de travail...